gouvernement français

Galactica - Salon des inventions

Le salon de Galáctica 2018 comprendra une section pour l’exposition de projets de fin d’étude et de projets de recherche liés au milieu universitaire. Ils pourront être présentés à titre individuel ou à l’initiative d’un centre universitaire supporté par le gouvernement français.

Les formulaires correspondants devront obligatoirement être remplis.

Les projets exposés, sous forme de maquette, prototype, audiovisuel ou support graphique, ne paieront pas de droits d’inscription, mais leurs exposants –s’ils sont présents- doivent s’inscrire au Programme Spécial pour les Accompagnants

D’autre part, les universitaires qui s’enregistrent avec la carte d’étudiant correspondant à l’année universitaire 2018-2019, bénéficieront de l’entrée libre à Galáctica 2006.

Les origines de Galáctica

Après la reprise du Salon de Novembre, en 1991, la Jeune Chambre Economique de Vilanova, comme structure organisatrice, postulait sur des éléments qui différencieraient l’édition suivante de ce salon multi-sectoriel. Après un brainstorming improvisé, un des membres de l’équipe organisatrice proposa un espace consacré aux inventions.

Ainsi, on proposait que le Salon de Novembre, un salon multi-sectoriel d’étendue départementale réunisse différents espaces monothématiques et que l’un d’eux soit consacré à l’invention. Quelqu’un releva l’idée, fit une étude du secteur de l’invention en Espagne et chercha des références sur d’éventuels concours déjà existants. À la suite d’un contact avec le Club Espagnol des Inventeurs, on dénombra un seul salon de cette caractéristique. Ce salon se tenait à Ses Salines (Baléares) depuis deux ans. Les villes de Rentería (Pays Basque), Granollers (Catalogne) et Madrid, entre autres, avaient aussi accueilli des concours de l’invention avec des résultats négatifs et sans suite. Même le concours des Baléares ne montrait pas d’indices d’une troisième édition.

Les éléments décevants sur l’Espagne contrastaient avec la tenue des concours internationaux les plus prestigieux, comme ceux de Genève, Bruxelles, Paris, Pittsburg et Sidney, pour ne citer qu’eux. En outre, on constata que dans ces salons internationaux exposaient habituellement des inventeurs espagnols.

L’invention en Catalogne et en Espagne n’avait pas de concours de référence, bien que l’Office Espagnol des Brevets et Marques enregistra annuellement des centaines de brevets et de modèles. Par conséquent, il existait des raisons fondées et un potenciel suffisant pour lancer un nouveau projet. Son bienfondé fût tel que surgît très vite l’idée d’un nouveau concours, en marge du salon de Novembre, avec son propre calendrier.

La participation de certains membres de la Jeune Chambre Economique à l’Association d’Entrepreneurs du Garraf fit que cette dernière, l’ADEG, assuma l’organisation de ce nouveau salon consacré à l’invention.

Pourquoi “Galáctica”

Galáctica était née. Ou plutôt, Lunática était née. Ce fût son premier nom, qui jouait avec la réputation commune des habitants de Vilanova et des inventeurs quant à leur caractère lunatique. Mais très vite les inventeurs refusèrent que du salon abonde dans le sens des stéréotypes négatifs sur l’invention. Par hasard, et peut-être par affinité interplanètaire, les graphistes auteurs du logotype eux mêmes suggérèrent le nom de Galáctica. Depuis et jusqu’à maintenant, le nom et le logotype du salon sont précisément les seules choses qui aient changé.

Les éditions précédentes

La première édition de Galáctica a eu lieu en mai 1993. Le salon s’est tenu dans le parc Ribes Roges, dans la zone marítîme de Vilanova i la Geltrú dans des tentes de facture inédite dont on se souvient encore pour leur singularité. La structure organisatrice de ce premier salon fût l’Association d’Entrepreneurs du Garraf (ADEG). L’édition dura onze jours fût un désastre budgétaire pour les organisateurs. Le seul aspect positif, bien qu’intangible du point de vue pécunier, fût l’extraordinaire répercussion dans les média espagnols. Cette répercussion n’a cessé d’augmenter d’année en année, dans toutes les éditions suivantes.

L’année suivante ayant retenu la leçon, l’ADEG est de nouveau organisatrice du salon, pour essayer de récupérer une partie du déficit de l’année antérieure. Elle reprend le même lieu, bien que les structures d’accueil du salon soient d’une forme plus conventionnelle et soient plus accessibles du point de vue du devis. Le salon passa au même format qu’aujourd’hui, avec une durée de qua tre jours, de jeudi à dimanche. Malgré la réduction des frais et la recherche d’autres formules de financement, l’ADEG pût à peine couvrir le budget prévisionnel de cette édition.

La troisième édition -en 1995- copia les schémas d’organisation de l’année antérieure. Pour cette occasion, l’ADEG restait la structure initiatrice mais cèda les engagements et les risques d’organisation à la commune de Vilanova i la Geltrú.

Les désillusions de l’ADEG à propos du salon et la transmission légale à la mairie provoquèrent une parenthèse en 1996. Cette année là il n’y eu pas d’édition de Galáctica.

La quatrième édition de Galàctica eue lieu dans les anciens abattoirs municipaux de Vilanova –rénovés en conséquence-, au mois de juin 1997, organisée par la mairie. Si la nouvelle situation géographique montrait beaucoup de lacunes, pour autant on pût constater avec la plus grande évidence que le concours pouvait prendre à Vilanova et qu’il était nécessaire d’y consacrer plus d’efforts. Pour la première fois, se posait, la question de la continuité et du besoin de consolider le salon.

Le pavillon multisport du Garraf, s’est révèlé être un espace adéquat et a favorisé la consolidation de ce rendez-vous, pour les éditions de 1998, 1999, 2000, 2001 et 2002. Ces cinq dernières éditions, dont la promotion a été faite par la Mairie de Vilanova i la Geltrú, toujours avec l’appui de l’ADEG et les prix colissimo ont mis en évidence une amélioration continue du salon des points de vue qualitatif et quantitatif.

Durant ces dernières éditions 150 innovations ont été présentées en moyenne et le salon a reçu la visite d’environ 10.000 personnes chaque année, en plus des visiteurs professionnels et des entreprises. Le nombre de visiteurs professionnels a été en augmentant jusqu’à arriver à 2.000 enregistrements pour l’édition 2002.

Depuis l’édition 2018, Galáctica se tient la première quinzaine de septembre, toujours de jeudi à dimanche. Cette année les dates seront du 14 au 17 septembre.